Flamenco : la machine à compás
(Espagne)



Comment le répertoire flamenco « à compás » est-il organisé
en fonction des accents, phases, textures, modes et tons
joués par la guitare ?



Les chants à compas sont des chants avec guitare à pulsation régulière. La machine à compás fonctionne avec des « opérateurs  (pulsation, accents, phases, textures, modes, tons) qui définissent, à partir des paramètres musicaux élémentaires, des schémas musicaux de référence appelés toques, auxquels la guitare donne vie tout comme le pied du guitariste, les palmas et les mouvements corporels.

Par exemple, l'opérateur « texture » remplit l'espace compris entre les accents en définissant des cellules de textures sonores contrastées. Le cycle de 12 temps du type Solea est organisé en quatre cellules [1 2 3] [4 5 6] [7 8 9 10] [11 12]. Comme on le voit sur l'image, une même texture regroupe à la fois les toques por Alegrías et por Soleá. L'animation fait entendre l'un des deux habillages de la texture que propose l'opérateur « ton ».



Extrait du cdrom Flamenco-soft, 1997

    Auteur concepteur : Philippe Donnier
    Réalisation et développement informatique :
    Didier Rocton
    Graphisme :
    Jeanne Lortat-Jacob
    Producteur délégué :
    CAI