Projets d'informatique musicale
Licence-Maîtrise d'informatique - Université de Caen
Marc Chemillier

  • Exemple d'interface (logiciel Omax)

    Un exemple très simple qui est utilisé comme composant dans le logiciel Omax. Ce logiciel fait communiquer deux environnements développés à l'Ircam à Paris:

    Attention : Le but des projets n'est pas de recopier cet interface, mais de vous en servir comme modèle pour trouver d'autres idées d'interaction entre l'utilisateur et votre logiciel.

    Les numéros rajoutés en rouge dans l'interface renvoient aux explications suivantes :

    1. En cliquant sur ce bouton, on lance un calcul de phrase d'improvisation.

    2. Ce slider permet de régler la longueur de la phrase générée, la valeur est affichée dessous (10 correspond à une phrase courte).

    3. Les cinq éléments graphiques correspondent à cinq buffers prêts à recevoir une nouvelle phrase d'improvisation.
      • Quand ils contiennent déjà une phrase, la led est en bleu.
      • Quand ils sont vides, elle est éteinte.
      • Quand ils se remplissent, la led s'allume en jaune (et si le buffer n'est pas vide, son contenu est écrasé).
      • On peut jouer ou arrêter une phrase en cliquant sur le bouton on/off à gauche des leds.
      • À gauche de ce bouton, on peut décocher un buffer pour empêcher qu'il se remplisse de nouveau (si on veut garder une phrase qu'on trouve intéressante pour la rejouer plus tard).
      Quand on joue une phrase d'improvisation stockée dans un buffer, ça coupe automatiquement celle qui est en train de jouer dans un autre buffer. Mais on pourrait rajouter une option pour permettre de jouer plusieurs buffers en parallèle.

    4. Si cette option est active, la phrase qu'on vient de calculer se mettra à jouer dès qu'elle sera complètement calculée (interrompant celle qui est en train de jouer).

    5. Si cette option est active, la phrase est jouée en boucle.